On ne pouvait pas savoir ! L'impact du cygne noir


L'erreur humaine la plus chère de l'histoire

Le 25 avril 1986, Anatoli Diatlov donne l'ordre de tester le réacteur 4 de la centrale nucléaire Lénine. Cette erreur, suivie d'une dizaine d'autres et ajoutée à la mauvaise conception du réacteur conduira à la catastrophe de Tchernobyl, la plus coûteuse de tous les temps.

Tchernobyl, l'erreur humaine la plus coûteuse de l'histoire
Rétrospectivement, on analysera, on trouvera des responsables, on améliorera la conception. Et bien évidemment, on expliquera que tout ça aurait pu être facilement évité.

La vérité, c'est qu'on est pas capable de tout prévoir.

D'ailleurs, à trop vouloir anticiper le futur, on trouve assez facilement emporté par le biais de confirmation. L'entrepreneur persuadé de sa bonne étoile va alors interpréter les faits comme lui étant favorables alors qu'une autre personne aurait eu une analyse totalement inverse.

Les entrepreneurs trop charismatiques seraient donc bien avisé de consulter un "fou du roi" capable de tout leur dire, y compris les évidences qu'ils ont du mal à accepter.

Et puis, après les faits, on a facilement tendance à réécrire l'histoire. Poussé par notre volonté d'expliquer ce qui nous arrive, nous allons donner du sens à l'enchainement des actions, oubliant par là-même les hésitations, les doutes et la contribution du hasard.

L'histoire est écrite par les vainqueurs

Nassim Nicholas Taleb a écrit le célèbre livre "Le Cygne Noir". Nous savons que des cygnes noirs ont été découverts en Australie alors que toute l'humanité était persuadée que tous les cygnes étaient blancs.

Nassim Nicholas Taleb, penseur poil à gratter
Mais je vous engage à lire ce livre car il est beaucoup plus riche que la simple anecdote de la dinde de Thanksgiving persuadée qu'elle a raison de croire dans l'avenir car elle a tous les jours à manger. Jusqu'à ce que...

Nassim nous rapporte par exemple l'histoire du grec Diagoras à qui on montre des portraits de naufragés qui ont prié et ont survécu à la noyade. La conclusion est évidente: prier protège du désastre. Diagoras demande alors où se trouve les portraits de ceux qui ont prié et qui sont morts. Naturellement, on ne s'était pas soucié de les représenter.

Aujourd'hui, dieu merci, on se soucie plus des victimes, mais le principe reste à l'oeuvre quand on met en avant des réussites comme Google ou Facebook, en oubliant facilement toutes les startups qui n'ont pas survécues.

L'homme de 23 mètres

La loi de puissance (Pareto), base de la stratégie longue traineNassim critique donc la rationalité et remet en cause les prédictions faites grâce au passé (j'attends avec impatience les méta-prédictions 2019 d'Olivier Ezratty), mais il va beaucoup plus loin en expliquant que les évènements extrêmes sont plus courants qu'on ne le pense. 

Prenons par exemple les réseaux sociaux. Avez-vous déjà rencontré un homme qui mesurait 23 mètres de haut ? Pourtant, ce facteur 13 (23 / 1,78), c'est le rapport qui existe entre mon post le plus vu sur Quora et la moyenne des vues de toutes mes réponses. 

Techniquement, c'est donc la loi de puissance qui s'applique et pas la trop bien connue courbe de Gauss. La loi de puissance, vous la connaissez au moins grâce à la règle du 80 / 20 dit aussi principe de Pareto. 

Alors dans un tel contexte, ça devient très difficile de prédire ce qui va se passer avec un bon vieux tableau Excel !! 

Le cygne noir: petit évènement avec grand impact

Le cygne noir, à lire ou à relire
Pour Nassim, le cygne noir, c'est un petit évènement inattendu qui cause un énorme impact. Ce qui veut dire que nous n'avons pas tous les mêmes cygnes noirs: 
  • Certains comme lui avait prédit la crise de 2008.
  • On peut se protéger contre certains évènements donc si je suis "assuré", l'impact sur moi sera radicalement différent.
  • Les protections qui empêchent la sélection de se faire augmente le risque. Ce qui est valable au niveau d'un pays l'est également dans une entreprise. Il faut savoir arrêter les mauvais projets pour limiter la casse. 

Et maintenant, on fait quoi ?

Là, je vous entends déjà me demander ce qu'il faut faire. D'abord, s'inscrire à mon blog car l'oeuvre de Nassim Nicholas Taleb est tellement riche que je vais publier d'autres articles sur ce thème. 

Et puis, comme l'époque est au spoil, je vais vous donner quelques pistes à méditer: 
  • Utiliser l'asymétrie à son avantage
  • Se concentrer sur les conséquences en ignorant les probabilités
  • Apprendre de la nature et notamment accepter la redondance
Et le meilleur pour la fin: n'utiliser la théorie que quand c'est nécessaire. La réalité doit primer.

Commentaires

Publier un commentaire